Qu’est-ce que le Private Equity ?

8 min de lecture

Le Private Equity est un domaine qui attire de nombreux étudiants. Aujourd’hui, il fait partie des métiers les plus « populaires » dans l’écosystème de la Corporate Finance, avec évidemment le M&A ou encore les métiers de la dette

Dans cet article, nous allons d’abord définir le Private Equity, puis parcourir la diversité des fonds qui font du Private Equity et enfin expliquer ses principales différences avec le M&A.

C’est quoi le Private Equity concrètement ? 

L’activité de Private Equity (parfois nommée avec la simple abréviation « PE » ou « capital-investissement » en français) consiste pour un fonds d’investissement à acquérir des participations au capital (« Equity ») d’entreprises généralement non cotées (« Private »). Parfois, les fonds investissent dans des véhicules gérés par d’autres fonds (fonds de fonds). Dans le premier cas, on parle d’investissement « direct ». Dans le second cas, on parle d’investissement « indirect » (car l’argent investi dans le véhicule sera ensuite réinvesti au capital des entreprises). A chaque fois, l’objectif principal du fonds d’investissement est de revendre ces participations en réalisant la plus-value la plus élevée possible.

En pratique, le Private Equity regroupe 4 grandes étapes :

  1. Levée de fonds. Le fonds d’investissement récolte le plus d’argent possible auprès de divers investisseurs pour constituer le véhicule qui ensuite sera son « bras armé » pour investir. Les investisseurs qui participent à cette récolte sont connus sous le nom de « LPs » (Limited Partners). Le fonds qui va ensuite investir cet argent est appelé « GP » (General Partner)
  2. Acquisition. Le fonds d’investissement utilise l’argent levé pour investir dans des entreprises (investissements directs) ou fonds (investissements indirects). Selon sa stratégie d’investissement définie en amont, le fonds investira en tant qu’actionnaire minoritaire ou majoritaire, seul ou avec d’autres fonds d’investissement (co-investissement), dans certains secteurs (ex : santé, assurance, TMT) et dans des entreprises spécifiques (startup, PME/TPE, ETI, Business Model B2C ou B2B, etc.)
  3. Gestion. Le fonds d’investissement gère l’entreprise qui devient membre de son portefeuille. Pendant plusieurs années, l’objectif est de faciliter la croissance de l’entreprise (augmentation des revenus par croissance organique ou externe) et de renforcer sa profitabilité (augmentation de la marge d’EBITDA). Pendant cette période, les bénéfices réalisés par la cible servent aussi à rembourser la dette souscrite par le fonds au moment de l’acquisition
  4. Cession. Le fonds d’investissement cède sa participation après quelques années (généralement entre 5 et 7 ans) au sein de son portefeuille. Cette vente (si elle se passe bien) permet non seulement de rendre l’argent aux LPs mais aussi de générer des bénéfices (additionnels) pour le fonds

Le Private Equity est un secteur diversifié

Il existe de très nombreux fonds d’investissement (retrouvez les plus connus dans nos fiches sur 30 fonds de Private Equity en France). Et leur catégorisation peut prendre différentes formes. On peut distinguer par exemple :

  • Des fonds « généralistes » qui investissent dans tous les secteurs (ex : PAI Partners, Bridgepoint, Advent) et des fonds « thématiques » (ou sectorisés) qui investissent principalement dans un ou quelques secteurs (ex : BlackFin Capital Partners en FIG, Tikehau Ace dans la sécurité et la défense, Antin Infrastructure Partners dans l’infrastructure)
  • Des fonds Small et Mid Cap qui investissent en général dans des entreprises de petite ou moyenne taille (ex : Omnes Capital, Abenex, Capza) ou des fonds Large Cap qui investissent aussi dans des grandes entreprises (ex : Advent, Astorg, Cinven, KKR). Petite précision : les fonds qui investissent dans les startups sont appelés des fonds de Venture Capital (ils interviennent à un stade plus précoce, avec plus de risques)

Pour en savoir plus sur l’infrastructure, retrouvez notre webinaire Pourquoi commencer sa carrière en Private Equity Infra ?

  • Des fonds qui investissent seuls ou des fonds qui incluent une équipe de co-investissement (ex : Ardian). Certains fonds investissent uniquement avec d’autres fonds. C’est le cas de Bpifrance (qui suit aussi un objectif d’intérêt général en facilitant la croissance du tissu économique français) qui intervient toujours en « co-lead » ou aux côtés d’un « lead »
  • Des fonds qui ne font que des investissements directs ou des fonds qui intègrent aussi une équipe dédiée aux fonds de fonds (ex : Ardian, encore une fois) 

Pour en savoir plus sur les différents métiers de Ardian, retrouvez dans notre blog l’article Ardian : un acteur clé du Private Equity en co-investissement 

Que choisir entre le M&A et le Private Equity ?

Si vous êtes indécis entre débuter votre carrière dans le M&A ou en Private Equity, voici quelques différences entre les deux métiers :

  • Un métier différent. Le banquier M&A exerce dans une banque d’affaires ou une boutique M&A. Il conseille l’acheteur (mandat « buy-side ») ou le vendeur (mandat « sell-side ») dans le cadre d’une transaction. C’est donc un tiers à l’opération, qui exerce un rôle d’intermédiaire. Le fonds de Private Equity est un investisseur. Il achète et vend des entreprises. C’est donc un acteur de la transaction, soit l’acheteur, soit le vendeur. Les fonds d’investissement mandatent d’ailleurs régulièrement une banque d’affaires pour les conseiller sur ces opérations
  • Un travail différent. Les compétences requises sont assez similaires, mais les missions de l’analyste M&A et du chargé d’affaires en Private Equity sont différentes. Quelques exemples :
  • Quand l’analyste M&A produit un pitch pour convaincre le client de lui confier un mandat, le junior en Private Equity travaille sur un memo pour convaincre son comité de direction d’investir au capital d’une entreprise
  • Quand l’analyste M&A organise les interactions entre les différentes parties prenantes sur un deal (le vendeur, les acheteurs potentiels, les différents conseils), le junior en Private Equity participe aux travaux de due diligence sur la cible pour déterminer si le fonds a un intérêt à investir
  • Quand l’analyste M&A valorise une cible avec l’appui du Business Plan transmis par le management, le junior en Private Equity challenge ce Business Plan pour déterminer le « bon prix » de l’investissement 
  • Quand l’analyste M&A n’intervient plus après l’acquisition, le junior en Private Equity suit l’évolution des principaux agrégats (opérationnels et financiers) de l’entreprise dans la perspective de sa revente
  • Une rémunération différente. En M&A comme en Private Equity, la rémunération des juniors est généralement assez avantageuse. Si la part fixe de la rémunération est assez similaire, la part variable dépend d’un critère distinct. Le bonus du banquier M&A dépend généralement de sa performance et de celle de la banque (ex : le dealflow sur l’année). Celui de l’Investment Manager dépend plus étroitement de la performance du fonds  (qui dépend aussi de la sienne bien évidemment). En effet, les équipes reçoivent une partie de la plus-value réalisée lors de la revente des participations à partir d’un certain seuil (c’est le « carried interest », qui est lié à la surperformance du fonds)

Enfin, on peut aussi mentionner d’autres critères qui jouent en général en faveur du Private Equity. Parmi ceux-ci, on peut citer : 

  • L’impact sur l’économie réel : Le fonds est un investisseur donc a un impact plus grand
  • Le work life balance : Le fonds peut staffer le conseil M&A sur certaines tâches fastidieuses, alors que la banque n’a personne à qui déléguer !

Vous hésitez encore à travailler en M&A ou en Private Equity ? Voir à ce propos nos articles 5 Raisons de travailler en Private Equity et 5 raisons de travailler en M&A

Vous voulez travailler en Private Equity ?

Les process de recrutement sont compétitifs pour les fonds d’investissement. Training You est la 1ère plateforme de préparation en ligne aux entretiens en Corporate Finance. Avec nos Packs, vous aurez accès aux vidéos sur les concepts techniques à maîtriser, des exercices et cas pratiques d’entraînement, des fiches sur les entreprises (dont 30 fonds de Private Equity), des podcasts exclusifs avec des professionnels.

Retrouvez par exemple dès maintenant sur la plateforme notre cours pour Réussir ses entretiens en Private Equity

Découvrir les cours de la plateforme

Consulter d'autres articles

5 raisons de travailler en Private Equity
Ardian : un acteur clé du Private Equity en co-investissement
Les 7 principaux métiers de la dette en Corporate Finance

Abonnez-vous à notre newsletter bimensuelle

Retrouvez les principales actualités en Corporate Finance et en Conseil en stratégie dans votre boîte mail tous les 15 jours

[sibwp_form id=1]