PAI Partners : un fonds pionner dans le Private Equity français

8 min de lecture

En novembre 2023, PAI Partners  boucle « le plus gros fonds de l’année en France » à 7,1 milliards d’euros. Cette collecte, qui intervient pourtant dans un contexte global de ralentissement du Private Equity, représente parfaitement le poids de PAI Partners dans le paysage de l’investissement français. Ce poids particulier est la conséquence de l’histoire exceptionnelle de la société d’investissement, initialement née dans le giron de la banque Paribas, progressivement liée au développement industriel de la France et récemment « indépendant » en ayant adopté le modèle classique d’un fonds d’investissement au service de ces LPs. Mais malgré cette indépendance, PAI Partners reste un « pionnier » de l’investissement en France. D’où vient ce statut ? Dans quel contexte PAI s’est-il émancipé de la grande banque Paribas ? Quelles sont les stratégies d’investissement de PAI Partners ? Quelles expertises le fonds a-t-il développé au cours du temps ? Pourquoi PAI Partners a-t-il ouvert son capital à un fonds américain ?

Dans cet article, nous présentons d’abord PAI Partners, puis parcourons la stratégie d’investissement du fonds et enfin mentionnons l’ouverture de son capital à l’américain Blue Owl.

 

PAI Partners : Un fonds d’investissement historique

Les origines de PAI Partners sont anciennes. Elles remontent à la création de la banque d’affaires Paribas en 1872 au sein de laquelle PAI était au départ le simple département chargé des investissements. Ce statut de « bras armé » de Paribas explique l’importante du fonds dans l’industrialisation progressive de la France entre la fin du 19ème siècle et le début du 20ème siècle.

A la fin des années 1990, après plus de 100 ans de présence, PAI est le leader français du Private Equity avec un portefeuille de participations estimé à plus de 7 milliards d’euros. Prenons quelques exemples de LBO mené par PAI à cette époque :

  • Antargaz (2ème distributeur et 1er indépendant de propane et de butane sur le marché français)
  • United Biscuits (2ème fabricant européen de biscuits)
  • Frans Bonhomme (leader français de la distribution de tubes et raccords plastiques)
  • Michel Thierry (numéro 2 européen du tissu pour automobile)
  • Panzani (leader français des pâtes et sauces)
  • Mivisa (leader espagnol de l’emballage)
  • Yoplait (numéro deux mondial du yaourt)

Puis, deux évènements font passer PAI du statut de « bras armé » de Paribas à un fonds d’investissement indépendant :

  • D’abord en 1998, PAI lève son 1er fonds auprès d’investisseurs tiers (des LPs en dehors de Paribas)
  • Puis en 2002, PAI sort complètement du giron de la banque dans laquelle il est né, comme d’autres fonds avant lui tels que CVC Capital Partners (ex-Citibank), BC Partners (ex-Baring) ou Charterhouse (ex-CCF). Précisément, les associés de PAI réalisent un MBO (« Management Buy-Out » pour prendre le contrôle de la société

Cette double prise d’indépendance marque la suite logique de la fusion entre BNP et Paribas. Dès 1998, le nouveau patron de BNP Paribas Michel Pébereau donne deux indications claires concernant PAI (qui est d’ailleurs à ce moment-là le 1er contributeur aux résultats de la banque). Premièrement, il veut réduire la part des fonds propres de la banque alloués à l’activité d’investisseur. Deuxièmement, il incite PAI à aller chercher des financements externes afin de démultiplier ses capacités d’investissement.

 

PAI Partners : Un fonds d’investissement diversifié

Aujourd’hui, PAI Partners est une société d’investissement indépendante avec une approche industrielle d’investissement à long terme.

D’abord, PAI Partners possède deux principales stratégies d’investissement :

  • PAI Europe : C’est la gamme « flagship » historique de PAI Partners dédiée aux investissements sur le segment large cap (ou « upper mid-market »). Pour cette stratégie, PAI Partners a déjà levé 8 véhicules d’investissement. En général, ces véhicules injectent des tickets entre 150m€ et 400m€ dans des entreprises valorisées entre 300m€ et 1,5Mds€. Surtout, la levée du dernier véhicule a été bouclé en novembre 2023 à près de 7,1 milliards d’euros, ce qui en fait le plus gros closing de l’année en France. Ce montant dépasse non seulement l’objectif initial fixé à 8Mds€ mais aussi de 40% la collecte du précédent millésime clôturé en 2018 à 5,1 milliards d’euros. Pour cette nouvelle levée, le fonds a pu compter sur le soutien de nombreux investisseurs, dont plusieurs fonds de pensions, fonds souverains, institutions financières et family offices du monde entier. D’ailleurs, le taux de réengagement de ce flagship serait proche de 90%. Seulement 2 milliards d’euros proviennent de nouveaux LPs. A ce stade, une partie du montant collecté a déjà été investi. On peut citer quelques exemples : ECG/Vacanceselect, Looping, ECF, Infra Group, NovaTaste, Azets Group, Alphia
  • PAI Mid-Market : C’est une nouvelle gamme initiée par PAI Partners en 2020 pour élargir son périmètre d’investissement vers le mid-market. Pour cette nouvelle stratégie, un 1er fonds a été levé en 2020. Il injecte des tickets entre 50m€ et 150m€ dans des entreprises valorisées entre 100m€ et 400m€

Pour ces deux stratégies, PAI Partners prend généralement des participations majoritaires (prises de contrôle) au capital des sociétés dans lesquelles il investit. La durée moyenne de détention des participations au sein du portefeuille est de 5 ans.

Ensuite, PAI Partners investit principalement en Europe dans 4 secteurs clés : Business Services, Food & Consumer, General Industrials et Healthcare. Cette diversification sectorielle permet aujourd’hui au fonds de gérer un portefeuille varié. Quelques exemples :

  • Business Services : Apave, Azets, ECM
  • Food & Consumer : The Looping Group, La Compagnie des Desserts, European Camping Group, Tropicana
  • General Industrials : SGD Pharma, StellaGroup, Albéa
  • Healthcare : Amplitude Surgical, Ethypharm

Enfin, PAI Partners a développé une solide expertise dans la mise en place de stratégies de « buy & build ». Précisément, cela consiste à réaliser plusieurs acquisitions sectorielles autour d’une même société en portefeuille et d’une équipe de management (aussi appelée stratégie de build-up).

Contrairement à plusieurs fonds d’investissement, PAI Partners investit seulement en Equity et ne possède pas d’équipe Private Debt (dédiée aux financements en dette comme alternative aux prêts bancaires).

 

PAI Partners : Un fonds d’investissement pionnier sur les « GP stakes »

En janvier 2023, PAI Partners ouvre son capital à hauteur de 15% à 20% au fonds américain Blue Owl, qui a investi un ticket entre 500 millions d’euros et 700 millions d’euros. Sur cette base, l’opération valorise PAI Partners autour de 3,7 milliards d’euros. Ces prises de participations de fonds au capital de société d’investissement est un phénomène assez nouveau en Europe, appelé « GP stake » (abréviation de « General Partner stake »). Avec son nouveau actionnaire, PAI Partners souhaite élargir sa base d’investisseurs et accélérer son développement aux Etats-Unis, une géographie où le fonds n’est pas aussi présent qu’en Europe.

Depuis plusieurs mois, plusieurs fonds de Private Equity s’activent d’ailleurs pour ouvrir leur capital de gré à gré (avec un investisseur) ou dans le cadre d’IPO (introduction en bourse) :

  • Antin : Entrée sur Euronext en 2021 avec une valorisation de 4 milliards d’euros
  • Sofinnova : Ouverture du capital en 2022 au fonds américain Apollo à hauteur de 20%. Dans le cadre de cette prise de participation minoritaire, Apollo va aussi injecter 1 milliard d’euros dans les futurs fonds du VC
  • Meridiam : Ouverture de capital à hauteur de 20% à l’assureur coréen Samsung Life Insurance avec une valorisation de plus d’un 1 milliard d’euros. Cet apport va permettre au fonds de lancer de nouvelles stratégies, en particulier dans l’agriculture des pays émergents ou la biodiversité
  • CVC : Ouverture du capital à Blue Owl en 2022 à hauteur de 8% sur la base d’une valorisation de 15 milliards d’euros

 

Vous souhaitez travailler en Private Equity ?

Les fonds comme PAI Partners sont très sélectifs et les recrutements sont évidemment très concurrentiels. C’est important d’être bien préparé ! Pour vous aider, Training You est la 1ère plateforme de préparation aux entretiens en M&A, Private Equity et autres métiers en Corporate Finance. La plateforme contient plus de 60 heures de formation pour tout réviser et être au prêt le jour J : des cours pour préparer le fit et réviser la technique financière (y compris un cours sur les LBO et un cours complet sur les entretiens en Private Equity), des exercices et cas pratiques pour pratiquer à votre rythme, des fiches sur les banques et fonds d’investissement (dont PAI Partners) pour vous acculturer au secteur et des podcasts avec des professionnels du secteur pour obtenir des retours d’expériences.

Une plateforme de cours pour un seul et même objectif : décrocher le stage de vos rêves !

Découvrir les cours de la plateforme

Consulter d'autres articles

Rothschild & Co vs Edmond de Rothschild : quelles différences ?
J.P. Morgan vs Morgan Stanley : quelles différences ?
Lazard, la boutique qui a inventé le M&A moderne

Abonnez-vous à notre newsletter bimensuelle

Retrouvez les principales actualités en Corporate Finance et en Conseil en stratégie dans votre boîte mail tous les 15 jours