Qu’est-ce que la Dry Powder en Private Equity ?

6 min de lecture

Dans le monde du Private Equity, la « Dry Powder » (ou « Poudre Sèche » en français) fait référence à l’argent qui a été levé par un fonds d’investissement mais qui n’a pas encore été investi. Concrètement, c’est l’argent disponible pour réaliser des investissements mais qui n’a pas encore été déployé.

Dans cet article, nous allons d’abord rappeler les enjeux actuels autour de la « Dry Powder », puis mentionner les avantages et les inconvénients de bénéficier d’une « Dry Powder » élevée et enfin mentionner quelques exemples de fonds qui ont précisément constitué une « Dry Powder » importante ces dernières années.

L’enjeu de la « Dry Powder » en Private Equity

Dans un marché du Private Equity en ralentissement depuis 2022, plusieurs enjeux majeurs concernent directement la « Dry Powder ».

D’abord, les fonds d’investissement disposent d’une manne de capitaux propres sans précédent. En effet, selon le rapport publié par le cabinet de Conseil en stratégie Bain & Company en février 2023, le montant de « Dry Powder » atteignait 3 700 milliards de dollars fin 2022, contre 3 200 milliards de dollars un an plus tôt. Précisément, 1 900 milliards de dollars concernent spécifiquement le Private Equity, majoritairement sur le segment du LBO avec 1 100 milliards de dollars.

dry powder bain Source : Bain & Company

 

Ensuite, cette « Dry Powder » est de plus en plus vieille pour le LBO. Concrètement, son âge moyen est passé de 19 à 25 mois entre 2019 et 2021.

Comment expliquer ces évolutions ? Deux facteurs peuvent être avancé.

  • Premièrement, les fonds ont levé beaucoup d’argent dans le sillage de la crise du Covid-19. En effet, les investisseurs (LPs) étaient confiants dans la capacité des fonds d’investissement (GPs) à générer des rendements importants avec le Private Equity
  • Deuxièmement, les fonds ont diminué leurs investissements depuis 2022. Cela s’explique par pour plusieurs raisons : durcissement des conditions de financement, attentes trop élevées des vendeurs sur la valorisation, attentisme des acquéreurs, etc.

Par conséquent, le stock d’argent levé mais non investi augmente.

Les avantages d’une « Dry Powder » élevée 

La « Dry Powder » offre plusieurs avantages en Private Equity :

  • Opportunités d’investissement. En disposant d’une réserve de liquidités, les fonds d’investissement ont la flexibilité nécessaire pour saisir rapidement les opportunités d’investissement qui se présentent. Cela leur permet d’être réactifs sur le marché. En effet, ils peuvent saisir des occasions qui pourraient ne pas être accessibles à d’autres investisseurs moins bien capitalisés
  • Négociation favorable. Avec une « Dry Powder » importante, les fonds d’investissement peuvent souvent négocier des conditions plus avantageuses lors de l’acquisition d’entreprises ou de prises de participation. Ils peuvent par exemple accepter des niveaux de valorisation plus élevés. Car ils ont l’argent pour investir. Ils peuvent aussi négocier des clauses contractuelles plus souples
  • Gestion du risque. La disponibilité de liquidités permet aux fonds d’investissement de diversifier leurs investissements et de répartir le risque sur un portefeuille de nombreuses entreprises. Cela peut atténuer les effets de pertes éventuelles sur un investissement particulier
  • Soutien à la croissance. La « Dry Powder » peut être utilisée pour financer la croissance des entreprises dans lesquelles les fonds d’investissement détiennent des participations. Cela peut inclure des investissements (croissance organique) ou l’acquisition de cibles avec des build-up (croissance externe)
  • Génération de rendements. En investissant la « Dry Powder » de manière judicieuse, les fonds d’investissement visent à générer des rendements plus élevés pour les investisseurs. En effet, ils peuvent gérer ce stock d’argent dans le temps dans le cadre d’une allocation stratégique des capitaux

En résumé, la « Dry Powder » permet aux fonds d’investissement d’être flexibles, réactifs et stratégiques dans leurs investissements.

Les inconvénients d’une « Dry Power » trop importante

Une « Dry Powder » trop élevée en Private Equity présente aussi certains inconvénients :

  • Pression pour investir. Si un fonds d’investissement accumule une quantité importante de « Dry Powder », il peut ressentir une pression pour investir cet argent rapidement afin de ne pas compromettre les rendements prévus pour ses investisseurs. Cette pression peut entraîner des décisions d’investissement hâtives ou des compromis sur la qualité des opportunités d’investissement
  • Surévaluation des actifs. Une « Dry Powder » abondante contribue à une concurrence accrue pour les opportunités d’investissement. Cela peut conduire à une surévaluation des actifs. Les fonds d’investissement pourraient être contraints de payer des prix excessifs pour les cibles, ce qui pourrait réduire leur TRI, c’est-à-dire les rendements futurs de leurs investissements
  • Risque de déploiement inefficace des capitaux. Lorsque les fonds d’investissement disposent d’une « Dry Powder » importante, il peut être tentant d’investir dans des entreprises ou des secteurs moins bien adaptés à leur stratégie d’investissement, simplement pour déployer les capitaux. Cela augmente le risque que les investissements ne produisent pas les rendements attendus
  • Pression sur les performances à long terme. Un déploiement inefficace de la « Dry Powder » peut compromettre les performances à long terme du fonds d’investissement. Si les investissements ne génèrent pas les rendements attendus ou si les entreprises acquises ne parviennent pas à croître comme prévu, cela peut avoir un impact négatif sur les rendements globaux du fonds et sur sa réputation auprès des investisseurs. Cela sera alors plus difficile de lever d’autres fonds à l’avenir
  • Incertitude en période de volatilité. En période de volatilité économique ou de turbulences sur les marchés financiers, une « Dry Powder » élevée peut représenter un fardeau supplémentaire pour les fonds d’investissement. Ils peuvent être confrontés à des difficultés pour trouver des opportunités d’investissement attrayantes dans un environnement incertain. Et cela compromet leur capacité à déployer efficacement les capitaux

En résumé, une « Dry Powder » excessive peut entraîner des pressions et des risques pour les fonds d’investissement. Cela concerne en particulier la qualité des investissements, les performances à long terme et la gestion de la volatilité du marché.

Quels fonds de Private Equity détiennent la « Dry Power » ?

En Private Equity, 25 fonds détiennent 22% du total de la « Dry Powder » en 2023. Cette forte concentration des capitaux au sein d’un petit nombre de fonds traduit la « prime à la qualité » recherchée par les investisseurs. Quelques exemples :

  1. Apollo avec 55 milliards de dollars
  2. KKR avec 43 milliards de dollars
  3. CVC avec 39 milliards de dollars
  4. Ardian avec 31 milliards de dollars
  5. Blackstone avec 29 milliards de dollars

Vous voulez travailler en Private Equity ?

Les process de recrutement sont compétitifs pour les fonds d’investissement. Training You est la 1ère plateforme de préparation en ligne aux entretiens en Corporate Finance. Avec nos Packs, vous aurez accès aux vidéos sur les concepts techniques à maîtriser (avec entre autres un cours complet sur le Private Equity), des exercices et cas pratiques d’entraînement, des fiches sur les entreprises (dont 30 fonds de Private Equity), des podcasts exclusifs avec des professionnels.

Une plateforme de cours pour un seul et même objectif : décrocher le stage de vos rêves !

Découvrir les cours de la plateforme

Consulter d'autres articles

Qu’est-ce que le Private Equity ?
5 raisons de travailler en Private Equity
PAI Partners : un fonds pionner dans le Private Equity français

Abonnez-vous à notre newsletter bimensuelle

Retrouvez les principales actualités en Corporate Finance et en Conseil en stratégie dans votre boîte mail tous les 15 jours

[sibwp_form id=1]