Les 3 clés pour décrocher un entretien en M&A ou Conseil en stratégie

Par Guillaume Pommier
9 min de lecture

L’obtention d’un entretien en M&A ou Conseil en stratégie n’est jamais facile. Et c’est encore plus le cas si vous ciblez les plus grandes banques (Lazard, Rothschild, Morgan Stanley, Goldman Sachs) ou plus prestigieux cabinets (McKinsey, BCG, Bain, Roland Berger, etc.). Pour augmenter vos chances, nous conseillons de travailler 3 aspects importants de votre candidature : le CV, la lettre de motivation et le networking.

L’importance du CV dans votre candidature

Le CV est un document fondamental dans votre dossier de candidature.

D’abord, sur la forme, le CV représente la « carte de visite » du candidat. C’est le premier document professionnel que l’entreprise vous demande de partager. Surtout, vous le transmettez au tout début du process de recrutement. Par conséquent, c’est souvent sur la base du CV que la banque ou le cabinet construit son premiers avis sur le candidat. Alors, quels sont les exigences dans la rédaction du CV en M&A ou Conseil en stratégie ?

  1. Premièrement, vous devez être synthétique et aller « straight to the point ». Le CV doit faire une page, pas plus
  2. Deuxièmement, vous devez être structuré. Le CV comprend généralement 4 parties distinctes : 1) la formation, 2) les expériences professionnelles, 3) les compétences informatiques et langues et 4) les intérêts ou autres expériences (par exemples vos expériences associatives)
  3. Troisièmement, vous devez être rigoureux, sur la forme et sur le fond. La police doit être la même dans tout le document, à la fois pour les titres et les bullets. Vous pouvez par exemple utiliser le Times New Roman qui est assez répandu. Les petites formes qui débutent vos phrases ou « bullets » sont toujours les mêmes (points, ronds, tirets). Le texte est correctement aligné à gauche et à droite. La numérotation est cohérente et respecte les best practices de ces secteurs. Les fautes d’orthographe ou « coquilles » sont interdites car quasiment éliminatoires. En effet, elles envoient un signal très négatif sur vous et votre capacité à travailler dans une banque d’affaires ou un cabinet de Conseil en stratégie

Ensuite, sur le fond, le CV permet de mettre en avant le profil du candidat. Quels sont les profils les plus recherchés par les banques ou cabinets de Conseil en stratégie ?

  1. Premièrement, les banques et cabinets recrutent généralement des candidats qui suivent une formation « cible », souvent une école de commerce ou une école d’ingénieurs. Parfois, certains profils universitaires sont aussi ciblés. De plus, si vous envisagez de rejoindre une une boutique d’élite (Lazard, Rothschild, Messier & Associés, Centerview), une des buldge brackets (Goldman Sachs, Citi, J.P. Morgan, Morgan Stanley, Bank of America, etc.) ou un cabinet du top 10 (un « MBB », Roland Berger, Oliver Wyman, Kearney, etc.), il est recommandé d’avoir sur son CV une école parmi les mieux classées. Pour les profils « écoles de commerce », les formations les plus valorisées sont HEC, ESSEC, ESCP, EDHEC, emlyon et Sciences Po. Pour les profils « ingénieurs », ces entreprises recruteront souvent à Polytechnique, Centrale, Ponts et Chaussées, Les Mines, l’ENSAE ou l’ENSAI. Si vous n’étudiez pas dans ces écoles, cela n’annihile pas complètement vos chances, mais cela les réduit. Et il faudra compenser ce déficit par d’autres aspects de votre candidature
  2. Deuxièmement, les banques et cabinets valorisent certaines expériences sur un CV. Pour la banque d’affaires, c’est souvent une première expérience en audit, Transaction Services ou un autre métier en lien avec le secteur Corporate Finance. Pour le Conseil en stratégie, on retrouve souvent des expériences en Corporate Finance, comme le M&A ou le Private Equity. Mais pas seulement ! Si vous avez sur votre CV une expérience dans une grande entreprise internationale, une startup ou sur un poste où vous avez développé certaines compétences recherchées en Conseil (travail en mode projet ou avec des chiffres), votre profil sera aussi très attractif

La lettre de motivation, le meilleur atout pour se différencier

La lettre de motivation est une opportunité unique de se distinguer des autres candidats.

D’abord, elle permet de prouver votre motivation pour la banques ou le cabinet. Comment faire ? Le candidat doit nécessairement montrer dans sa lettre qu’il connait bien l’entreprise dans laquelle il postule et ses particularités par rapport aux autres acteurs du secteur. Pour renforcer sa connaissance de l’entreprise, vous avez trois possibilités :

  1. Premièrement, et c’est le plus simple, vous pouvez rechercher des informations directement sur le site de la banque ou du cabinet. A noter que vous avez aussi beaucoup d’informations dans nos fiches entreprises (à la fois pour les banques, les fonds d’investissement et les cabinets de Conseil en stratégie)
  2. Deuxièmement, et cela nécessite un peu plus d’efforts, vous pouvez participer à des évènements où vous allez rencontrer des banquiers ou consultants qui travaillent dans l’entreprise. Par exemple, Training You organise chaque semaine un webinaire public pour mettre en avant des entreprises ou professionnels de ces secteurs. Vous pouvez retrouver certains replays sur notre chaîne YouTube
  3. Troisièmement, et c’est ce qui prend le plus de temps, vous pouvez contacter des professionnels et leur proposer un call afin de discuter de leur expérience

Ce qui est important, c’est d’adapter sa lettre à chaque banque ou cabinet afin de montrer que vous avez compris où vous postulez, et ainsi éviter le risque de passer pour un « passager clandestin » qui a simplement vu de la lumière sur la plateforme Jobteaser.

Ensuite, pour être le plus pertinent possible, vous devez être structuré et rigoureux dans votre lettre. Précisément, la lettre de motivation se compose de 5 parties : un en-tête en haut avec des informations sur vous et l’intitulé du poste, et quatre paragraphes (introduction, pourquoi la banque ou le cabinet, pourquoi vous, conclusion). Sur le format, la lettre de motivation répond aux mêmes exigences que le CV. Pour plus de détails, vous pouvez lire notre article sur La lettre de motivation en Conseil en stratégie.

Le networking, le facteur X d’une candidature efficace

Le networking est souvent sous-évalué par les candidats. Et pourtant, il facilite grandement les chances de décrocher un entretien. Avec une même formation et des expériences professionnelles équivalentes, le candidat qui « networke » bien décrochera toujours plus d’entretiens et augmentera donc ses chances d’obtenir un meilleure stage. Alors comment faire ?

D’abord, vous devez être proactif. Vous ne devez jamais vous limiter à une candidature en ligne, qu’elle soit spontanée, sur le site de la banque ou du cabinet, ou via une plateforme de recrutement comme Welcome to the Jungle ou Jobteaser. En effet, votre candidature sera malheureusement noyée dans une masse énorme et risque de passer à la trappe.

Vous devez évidemment postuler en ligne, mais accompagner ensuite ces candidatures par d’autres éléments.

  1. Premièrement, vous pouvez participer à des évènements de networking collectif. Par exemple : des forums écoles (où vous retrouvez généralement les principales entreprises des secteurs ), des « études de cas » organisées sur les campus des écoles ou dans les locaux des banques ou cabinets, ou encore des webinaires comme ceux régulièrement organisés par Training You
  2. Deuxièmement, vous pouvez contacter des professionnels directement. C’est le networking individuel. Pour cela, deux canaux sont très efficaces : Linkedin et les mails. Nous vous conseillons de contacter en priorité des banquiers ou consultants qui partagent un point commun avec vous. Ici, le réseau des alumni de votre école pourra être d’une grande aide !

Enfin, au-delà de l’aide dans l’obtention de l’entretien, la participation à ces évènements ou les discussions que vous aurez avec des professionnels vont vous aider à connaitre davantage l’entreprise. Par conséquent, vous aurez des éléments intéressants à inclure dans votre lettre de motivation. Et en plus, vous pourrez les réutiliser pendant la partie fit de l’entretien.

Vous souhaitez décrocher un stage en M&A ou Conseil en stratégie ?

Une candidature réussie en M&A ou Conseil en stratégie est soutenue par 3 piliers. Le premier, c’est le CV qui démontre l’attractivité de votre profil pour le secteur. Le second, c’est la lettre de motivation qui prouve votre intérêt pour rejoindre une banque ou un cabinet en particulier. Le troisième, c’est le networking qui boostera votre dossier de candidature par une possible recommandation en interne. Avec tout cela, vous devriez décrocher un maximum d’entretiens !

Et ensuite ? Décrocher l’entretien c’est bien. Le réussir, c’est encore mieux ! Pour cela, il faut être particulièrement bien préparé. Pour le M&A, vous serez évalué sur le fit et surtout votre compréhension de certains concepts financiers (retrouver notre article sur les questions techniques). Pour le Conseil en stratégie, c’est important d’être prêt à la fois pour la partie fit et sur l’étude de cas.

Pour les plus ambitieux, vous pouvez retrouvez tous nos contenus exclusifs dans nos Packs en ligne. Ils incluent en Corporate Finance : 22 cours (M&A, autres métiers en Corporate Finance, outils pratiques), +300 questions d’entretiens corrigées, 3 tests d’entraînement, 65 fiches banques et fonds et des podcasts avec des banquiers. Pour le Conseil en stratégie, ils contiennent : 8 cours (fit, framework, market sizings, etc.), +150 études de cas résolues en live au format vidéo (avec les dialogues entre le candidat et l’interviewer), 14 fiches secteurs et des podcast exclusifs avec des consultants.

Une plateforme de cours pour un seul et même objectif : décrocher le stage de vos rêves !Découvrir les cours en Corporate Finance
Découvrir les cours en Conseil en stratégie

Consulter d'autres articles

La lettre de motivation pour décrocher un stage en Conseil en stratégie : conseils et modèles
5 thématiques pour réviser les questions techniques en entretien M&A
Se préparer à la partie fit pour les entretiens en Conseil en stratégie

Abonnez-vous à notre newsletter bimensuelle

Retrouvez les principales actualités en Corporate Finance et en Conseil en stratégie dans votre boîte mail tous les 15 jours